NOUVELLES
29/05/2015 10:30 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Des anciens combattants croates se réfugient dans une église

ZAGREB, Croatie - Une centaine d'anciens combattants croates demeuraient terrés dans une église catholique vendredi, après que la police soit intervenue pour disperser leur manifestation antigouvernementale au coeur de Zagreb.Les anciens participants à la guerre croate d'indépendance des années 1990 réclament plus de droits depuis septembre et demandaient à rencontrer le premier ministre Zoran Milanovic.M. Milanovic a refusé de s'entretenir avec eux dans l'immédiat et a accusé le parti d'opposition HDZ, une formation d'extrême-droite, d'avoir organisé cette manifestation, qui compte parmi les plus importantes à survenir dans la capitale depuis quelques années.Le conflit a généré des tensions qui pourraient déstabiliser encore davantage l'impopulaire gouvernement de centre-droite.Les anciens combattants sont appuyés par le nouveau président croate, le conservateur Kolinda Grabar-Kitarovic. Ils ont demandé aux policiers de changer de camp pour se rallier à eux. Plusieurs de leurs partisans ont réussi à défoncer un cordon policier pour se joindre à la manifestation devant le parlement et le siège du gouvernement.La police a expliqué que le rassemblement était illégal et a décidé d'y mettre fin tard jeudi.Les anciens combattants, dont certains en fauteuil roulant, sont alors entrés dans l'église Saint-Marc, où ils ont reçu la protection de prêtres catholiques.Des centaines de policiers anti-émeute ont encerclé vendredi la place pour empêcher des centaines d'autres anciens combattants de gonfler la manifestation.