NOUVELLES
25/05/2015 11:15 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Une ébauche de force arabe interarmées ne fait pas l'unanimité

LE CAIRE, Égypte - Les chefs d'état-major de pays arabes se sont entendus sur la création d'une force interarmées qui interviendrait au Moyen-Orient, mais certains détails doivent encore être fignolés.Le projet a été mis sur pied dimanche au Caire, en Égypte. La signature de seulement trois pays est suffisante pour qu'il aille de l'avant.La décision d'intervenir serait prise après la demande d'un membre qui est «menacé».Le concept d'une force arabe interarmées est déjà mise à l'épreuve au Yémen, où une coalition dirigée par l'Arabie saoudite tente de repousser les rebelles chiites qui défèrlent sur le pays.Des observateurs rappellent toutefois qu'une intervention en Libye serait plus compliquée, puisque différents pays arabes appuient différentes factions.La force serait dirigée par les ministres de la Défense des membres et une décision nécessiterait les deux-tiers des votes. Les plans militaires seraient élaborés par les chefs d'état-major.Les pays n'ont toutefois pas réussi à s'entendre pour que le quartier-général soit installé au Caire, qui accueille déjà le siège de la Ligue arabe. Le Qatar et l'Algérie se sont notamment opposés à cette idée, selon des participants à la rencontre.