NOUVELLES
25/05/2015 00:42 EDT | Actualisé 24/05/2016 01:12 EDT

Tepco remporte avec Mitsubishi Corporation un contrat de 25 ans au Qatar

La compagnie d'électricité japonaise Tokyo Electric Power (Tepco), mondialement connue depuis l'accident nucléaire de Fukushima, a annoncé lundi avoir remporté avec la maison de commerce Mitsubishi Corporation un contrat au Qatar, nouvelle étape dans son expansion à l'étranger temporairement stoppée après mars 2011.

Le projet, d'une durée de 25 ans, vise à construire et exploiter une centrale d'une capacité de 2,4 gigawatts (GW) ainsi qu'une usine de dessalement d'eau (590.000 m3 par jour), sur un site implanté à 20 km au sud de la capitale Doha.

Son coût total est estimé à 300 milliards de yens (2,2 milliards d'euros), a précisé à l'AFP un porte-parole de Tepco, dont il s'agit du plus important projet à l'étranger depuis Fukushima, selon le quotidien économique Nikkei.

Le début des opérations est prévu en 2017.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe s'était rendu à Doha en août 2013, dans l'espoir de renforcer les relations de l'Archipel avec ce riche émirat gazier du Golfe, "troisième producteur et exportateur de gaz naturel".

Les deux groupes nippons interviendront dans le cadre d'un consortium dominé par Qatar Electricity and Water Corporation, une compagnie adossée à l'Etat (60%).

Eux-mêmes en détiendront 30% via une co-entreprise créée pour l'occasion, K1 Energy, selon le communiqué.

Au sein de K1 Energy, Tepco n'est présent pour l'heure qu'à hauteur de 1,5%, contre 98,5% pour Mitsubishi Corporation, mais des discussions sont en cours pour porter sa participation à 33,3%.

Tepco avait commencé à investir à l'étranger il y a quelques années, mais la catastrophe de Fukushima a bouleversé ses plans et la société s'est ensuite repliée sur le Japon.

Elle a cependant repris l'an passé son offensive, en quête de revenus supplémentaires alors qu'au Japon, elle est toujours privée de ses réacteurs nucléaires et doit faire face aux coûts liés à Fukushima (dédommagement et démantèlement).

Avant le Qatar, Tepco avait décroché un contrat aux Philippines pour mettre en exploitation une centrale thermique au charbon en 2017.

A la Bourse de Tokyo, les investisseurs ont salué cette annonce: à mi-séance, le titre de la compagnie d'électricité bondissait de 5,12% à 615 yens, tandis que Mitsubishi Corporation gagnait 1,10% à 2.796,5 yens.

mis-anb/agr/tll

TEPCO - TOKYO ELECTRIC POWER

MITSUBISHI CORPORATION