NOUVELLES
25/05/2015 07:01 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Omnipraticiens et Québec se rapprocheraient sur la question des quotas

EN DIRECT - Québec et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec ont conclu une entente destinée à améliorer l'accès aux soins de première ligne. L'entente a été annoncée lundi par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et le président de la FMOQ, Louis Godin.

Selon la FMOQ, l'entente se traduira non seulement par la création de groupes de médecine familiale, mais aussi de supercliniques, baptisés groupes de médecine de famille réseau (GMF-R).

« Les GMF-R seront en quelque sorte les supercliniques » qui constitueront un filet de sécurité pour les gens ayant besoin d'une consultation semi-urgente », indique la FMOQ dans un communiqué.

Selon la FMOQ, l'entente consacre aussi « la reconnaissance de la prise en charge et du suivi de patients comme activité médicale particulière (AMP) » et « l'engagement du ministère de la Santé et des Services sociaux à déployer tous les efforts nécessaires pour que l'environnement des médecins favorise l'inscription et le suivi des clientèles, peu importe le milieu de pratique. »

« L'amélioration du soutien technique et administratif en CLSC et en UMF, l'accès à un dossier médical électronique, un meilleur accès aux consultations spécialisées et aux plateaux techniques, la révision de certaines modalités touchant le travail interprofessionnel et une simplification des demandes administratives sont des exemples précis à cet égard », indique la FMOQ.

Québec a suscité la colère des généralistes avec un projet de loi qui leur impose des quotas de patient.