NOUVELLES
25/05/2015 14:05 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Obama salue les "héros tombés" au front et le retrait d'Afghanistan

Le président américain Barack Obama a salué lundi les "héros tombés" au front, à l'occasion du Memorial Day (Jour du souvenir), et défendu sa décision de retirer les soldats américains d'Afghanistan et d'Irak.

Obama a salué les "héros de tous les jours", morts dans "les montagnes de Corée, les jungles du Vietnam, les déserts du Moyen-Orient" et dans beaucoup d'autres conflits.

"Pour beaucoup d'entre nous, ce Jour du souvenir a un sens particulier; c'est le premier depuis la fin de notre guerre en Afghanistan", a-t-il déclaré. "C'est le premier Jour du souvenir en 14 ans où les Etats-Unis ne sont pas engagés dans un conflit terrestre majeur", a-t-il souligné.

M. Obama, prix Nobel de la paix, a tenu sa promesse de campagne d'arrêter la guerre en Afghanistan, qui a tué 2.200 Américains et où il ne reste que 10.000 soldats dans des missions non combattantes.

Obama veut en terminer avec "la génération du 11-Septembre", attentats à la suite desquels les Etats-Unis se sont engagés militairement sur de multiples fronts.

Ces déclarations ont lieu au moment où plusieurs voix s'élèvent aux Etats-Unis pour réclamer une intervention plus musclée en Irak. Les républicains dénoncent une vacance du pouvoir comblée par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

L'EI contrôle maintenant de larges pans de territoire en Irak et Syrie et semble prêt à lancer d'autres offensives contre une armée irakienne à peine remise de ses revers à Ramadi (Irak, ouest).

Certains élus ou analystes poussent Obama à déployer au sol des soldats en mission de combat, ce à quoi Barack Obama se refuse, misant sur les bombardements aériens, les drones et la diplomatie pour contrer l'EI et Al-Qaïda.

arb/are/js