NOUVELLES
25/05/2015 11:38 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Nigeria: bombardements aériens contre quatre villages occupés par Boko Haram

Des avions de chasse nigérians ont bombardé quatre villages occupés par Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, près de la frontière camerounaise, où se trouvaient de nombreux islamistes ainsi que quelques villageois, ont déclaré lundi des habitants en fuite et des parents des victimes.

Aucun bilan n'est disponible pour l'instant, suite à ces bombardements qui ont duré six heures dimanche.

Selon des habitants en fuite, les villages de Duwu, Jarawa, Mallum Maja et Mudu, situés dans l'Etat de Borno, ont été entièrement détruits par les bombardements.

"Il est très peu probable que qui que ce soit ait survécu dans ces villages, au vu de l'intensité des bombardements", affirme Idris Hassan, qui se trouvait dans le village voisin de Malawaji.

M. Hassan fait partie des habitants ayant trouvé refuge à Fotokol, de l'autre côté de la frontière, au Cameroun.

Selon les habitants, les bombardements aériens ont commencé dans la matinée et se sont poursuivis jusque dans l'après-midi.

Les combattants de Boko Haram ont envahi ces villages, tous situés dans le district de Kalabalge, ces derniers mois, après avoir été chassés des villes de Gwoza et Bama, dans la même région.

De nombreux civils ont fui au Tchad et au Cameroun voisins, à l'arrivée des islamistes, mais certains habitants, retenus de force par Boko Haram, n'ont pu s'enfuir.

"Les hommes armés de Boko Haram n'ont pas laissé les gens quitter ces villages et ils ont rattrapé tous ceux qui voulaient fuir, ils ont dit qu'on devait rester et mourir avec eux", a déclaré Yamani Bukar, un de ceux qui ont finalement réussi à s'enfuir de Jawara samedi.

Ceux qui étaient gardés en otage ont certainement péri avec les islamistes, selon les habitants.

abu-phz/cdc/dom