NOUVELLES
25/05/2015 09:19 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Mexique: les proches des 43 victimes expriment des doutes

MORELIA, Mexique - Les proches de quelques-unes des 43 personnes abattues vendredi dans l'État mexicain du Michoacan lors d'une fusillade présumée entre la police et des trafiquants de drogue doutent de la version officielle des événements.Ces proches ont raconté dimanche, après avoir vu les corps, qu'une victime avait eu eu oeil arraché. Une autre avait eu les dents fracassées et une autre avait été atteinte d'une balle sur le dessus de la tête.Les autorités mexicaines affirment que le bilan est composé de 42 narcotrafiquants et un policier. La fusillade de trois heures aurait éclaté dimanche sur un ranch de cet État miné par le trafic de la drogue, ce qui en fait la confrontation la plus mortelle de mémoire récente.Les responsables ajoutent que la plupart des victimes étaient originaires de l'État voisin du Jalisco, qui sert de base au puissant cartel Nouvelle Génération.Un représentant du Michoacan a dit, sous le couvert de l'anonymat, que toutes les victimes sont des hommes qui ont été tués par balles.Ce bilan déséquilibré et des images qui semblent montrer que les corps ont été déplacés font toutefois planer un doute sur la version officielle. Ces doutes ont été repris par des proches des victimes qui se sont présentés à la morgue de Morelia, la capitale de l'État.Les parents d'un homme de 34 ans, Juan Enrique Romero Caudillo, ont dit que leur fils s'était rendu sur place en réponse à une offre d'emploi et qu'il n'appartenait à aucun groupe criminel. Ils ont révélé que le visage de leur fils était tuméfié et qu'il avait été abattu d'une balle sur le dessus de la tête.Les proches d'une autre victime ont dit que le jeune homme de 22 ans semblait avoir été sévèrement battu et que ses dents avaient été cassées vers l'intérieur.Une autre femme a dit que son mari a été complètement défiguré et qu'il lui manque un oeil.La version officielle du gouvernement fédéral maintient que la fusillade a éclaté quand des policiers se sont rendus sur place après avoir été informés que des hommes armés s'étaient emparés du Rancho del Sol.Trois personnes ont été arrêtées. Une quarantaine d'armes semi-automatiques ont été saisies, tout comme deux armes de plus petit calibre, un lance-grenades et un fusil de calibre .50. Une vidéo de l'affrontement obtenue par l'Associated Press montre les policiers fédéraux essuyant des tirs.