NOUVELLES
24/05/2015 23:18 EDT | Actualisé 24/05/2016 01:12 EDT

Le premier ministre malaisien "profondément préoccupé" après la découverte de fosses communes

Le Premier ministre malaisien Najib Razak a dit lundi être "profondément préoccupé" par la découverte pour la première fois en Malaisie de fosses communes susceptibles de renfermer les dépouilles de migrants et a promis de mettre la main sur les responsables.

"Je suis profondément préoccupé par les fosses communes découvertes sur le sol malaisien, sans doute en lien avec le trafic d'êtres humains", a-t-il écrit sur ses comptes Facebook et Twitter.

"Nous trouverons les responsables", a-t-il ajouté.

Le ministre malaisien de l'Intérieur, Zahid Hamidi, a annoncé samedi que ces charniers avaient été découverts près de camps créés par les passeurs à proximité de la frontière avec la Thaïlande, dans l'Etat de Perlis.

La police thaïlandaise avait découvert début mai des camps de transit de migrants dissimulés dans la jungle du sud de la Thaïlande ainsi que des dizaines de fosses communes contenant des restes humains, vraisemblablement ceux de Bangladais et de Rohingyas, minorité musulmane persécutée vivant essentiellement en Birmanie.

Les autorités malaisiennes n'ont pas encore annoncé combien de corps avaient été trouvés dans ces charniers ni leurs emplacements précis.

Une conférence de presse du chef de la police était prévue lundi à 11h00 (03h00 GMT).

Les fosses découvertes pourrait contenir des dizaines, voire des centaines de corps, selon des médias malaisiens citant des sources anonymes.

bur-dma/jit/tll/plh