NOUVELLES
25/05/2015 18:37 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Le Groupe TVA met fin à sa collaboration avec François Bugingo

MONTRÉAL - Le Journal de Montréal, le Journal de Québec et TVA Nouvelles ont annoncé lundi qu'ils mettaient un terme à leur collaboration avec le journaliste François Bugingo, dont la crédibilité a été mise en cause ce week-end dans une enquête du quotidien La Presse.Les trois médias, qui avaient déjà suspendu le journaliste, affirment avoir pris cette décision après avoir rencontré M. Bugingo, lundi matin, en compagnie de son avocate, «au sujet des allégations sérieuses dévoilées au cours des derniers jours».Les révélations de La Presse ont provoqué un séisme dans le monde médiatique. Un autre des employeurs de M. Bugingo, la station de radio 98,5 FM, a annoncé samedi qu'elle suspendait ses collaborations avec lui, «le temps de faire la lumière sur ces événements».Samedi sur le réseau social Facebook, François Bugingo s'était dit «sidéré» par les informations de La Presse voulant qu'il ait inventé de toutes pièces plusieurs de ses reportages à l'étranger, et ce, sur plusieurs années.M. Bugingo a annoncé par communiqué, dimanche soir, qu'il se retirait momentanément de l'espace public et qu'il prendrait le temps nécessaires «pour répondre aux allégations».Le reporter tenait une chronique quotidienne sur les affaires internationales au 98,5 FM, en plus d'alimenter un blogue et une chronique au Journal de Montréal. Il intervenait aussi sur les ondes de TVA. Il a également travaillé à Télé-Québec et à Radio-Canada.La Fédération professionnelle des journalistes du Québec, qui se dit «très préoccupée» par la situation, a dit souhaiter rencontrer le chroniqueur.