NOUVELLES
25/05/2015 14:03 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

L'Iran annonce la fin des négociations avec la Russie sur les S-300, parle de "succès"

Moscou et Téhéran ont achevé les négociations sur la livraison de missiles russes S-300 à l'Iran qui devrait intervenir "dans un délai assez bref", a annoncé le vice-ministre iranien Hossein Amir Abdollahian, en visite lundi à Moscou.

"Les négociations sur ce sujet se sont achevées avec succès. J'estime que la livraison des S-300 aura lieu dans un délai assez bref", s'est félicité le vice-ministre iranien, cité par l'agence de presse russe RIA Novosti.

"Ce sera fait à la première occasion possible", a-t-il ajouté, après avoir rencontré son homologue russe, Mikhaïl Bogdanov.

Le ministère russe des Affaires étrangères n'a pas confirmé ces déclarations, se contentant de rappeler "l'importance de maintenir un dialogue russo-iranienne régulier" dans un communiqué publié lundi.

Jusqu'à présent, Téhéran évoquait l'horizon fin 2015 pour la réception des missiles russes S-300, dont la vente, interdite en 2010 par l'ancien président russe Dmitri Medvedev, a été à nouveau autorisée en avril par Vladimir Poutine.

Cette décision du président Poutine a déplu aux Occidentaux, Washington estimant que ces ventes "n'aident en rien" la conclusion d'un accord final avec l'Iran sur son programme nucléaire tandis qu'Israël exprimait la crainte que cela "renforce l'agressivité" de Téhéran.

De son côté, Moscou juge que l'accord-cadre signé à Lausanne entre les grandes puissances et la République islamique en avril permet la reprise des livraisons des S-300, sans attendre une éventuelle levée des sanctions décidées pour faire fléchir Téhéran sur son programme nucléaire controversé.

all/nm/gg