NOUVELLES
24/05/2015 22:04 EDT | Actualisé 24/05/2016 01:12 EDT

L'Equateur va taxer les héritages supérieurs à 35.400 dollars

L'Equateur va taxer les héritages d'une valeur supérieure à 35.400 dollars afin de combattre les inégalités, a annoncé dimanche le président socialiste Rafael Correa.

"Je suis prêt à en affronter le coût politique", a déclaré M. Correa, une des figures de la gauche radicale latino-américaine, lors de son discours annuel devant le Congrès.

Le projet de nouvelle taxe contre les successions supérieures à 35.400 dollars, l'équivalent de cent salaires de base, sera présenté dans les prochains jours aux députés.

Au pouvoir depuis 2007 dans le pays andin, le chef de l'Etat a justifié cette décision en estimant qu'un "patrimoine hérité" constituait un "facteur d'inégalité fondamental", soulignant que cette mesure ne porterait pas préjudice aux couches défavorisées.

"Au début de mon gouvernement, j'ai essayé d'améliorer le système fiscal pour les héritages, mais nous n'avons pas eu la force politique pour y parvenir", a déclaré M. Correa, qui a décrit son projet comme "une des choses les plus révolutionnaires que nous ayons faites".

Seuls trois Equatoriens sur 1.000 touche un héritage dans l'année et trois sur 100.000 perçoivent un héritage d'une valeur supérieure à 50.000 dollars, a-t-il affirmé.

Avec cette nouvelle taxe, le président équatorien entend en finir avec "la plus-value illégitime" issue, selon lui, des bénéfices que réalise le secteur privé grâce aux investissements de l'Etat.

Il a notamment cité le cas des plus-values immobilières et estimé que la nouvelle loi permettrait aux promoteurs de lutter contre la spéculation.

vel/pz/plh