NOUVELLES
25/05/2015 10:24 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Habitation: les mises en chantier diminueront, selon les prévisions de la SCHL

OTTAWA - Le marché de l'habitation restera stable et les mises en chantier diminueront au Canada en 2015 et 2016, selon les prévisions de la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL).L'agence fédérale estime que la chute des prix du pétrole et les taux d'intérêts bas influencent le marché dans plusieurs provinces, dont l'Alberta. Les perspectives du secteur demeurent incertaines, selon l'étude.La SCHL estime que le nombre de mises en chantier oscillera de 166 540 à 188 580 pour cette année et entre 162 840 et 190 930 pour 2016.Au premier trimestre, l'agence avait avancé que le nombre de mises en chantier s'établirait entre 154 000 et 201 000 unités en 2015 et entre 148 000 et 203 000 pour l'année suivante.Le nombre de ventes selon les données des services interagences (SIA) devraient se situer entre 437 100 et 494 500 en 2015 et le prix selon les prévisions ponctuelles de la SCHL oscillerait entre 402 139 et 439 589 $. En 2016, les ventes devraient s'établir entre 424 500 et 491 300 à un prix moyen évalué entre 398 191 et 457 200 $.Par ailleurs, l'agence note que l'état du marché devrait varier entre les provinces.«Le ralentissement des mises en chantier d'habitations et des reventes dans les provinces productrices de pétrole, dont l’Alberta, sera en partie compensé par l’augmentation de l’activité sur les marchés de l’habitation d’autres provinces, dont l’Ontario et la Colombie-Britannique, qui profiteront des effets positifs de la diminution des prix de l’énergie, de la dépréciation du dollar canadien et du niveau encore faible des taux hypothécaires», a expliqué Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL dans un communiqué.