NOUVELLES
25/05/2015 09:10 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Facebook aidera à retrouver les enfants disparus

Les services policiers du pays peuvent compter sur un nouvel allié de taille pour les aider à retrouver les enfants portés disparus. Facebook participera dorénavant au programme d'alerte Amber. L'objectif : sauver des vies grâce au partage d'informations dans les réseaux sociaux.

Les utilisateurs du populaire site verront à l'avenir des alertes sur leur fil d'actualité s'ils vivent dans la région où les autorités recherchent un enfant disparu, a annoncé Facebook Canada, à Ottawa, en cette Journée internationale des enfants disparus.

L'alerte Amber envoyée lors des premières heures de la disparition d'un enfant comprendra les informations suivantes :

  • Photo de l'enfant disparu
  • Nom et description de l'enfant
  • Nom et description du suspect présumé
  • Numéro de plaque d'immatriculation

Les citoyens pourront ainsi contacter les policiers afin de les aider dans leurs recherches.

Le géant des réseaux sociaux rejoint ainsi plusieurs médias, dont Radio-Canada, qui collaborent déjà avec les autorités pour la diffusion des alertes sur les enfants disparus.

Facebook diffuse déjà ces alertes aux États-Unis depuis le 13 janvier 2015. Depuis, au moins un enfant a été retrouvé grâce à ce système de partage d'information.

Le cas de la petite Victoria

L'histoire de la petite Victoria, citée en exemple par Facebook, est un bon exemple de la puissance de l'efficacité des réseaux sociaux.

En 2014, la nouveau-née a été enlevée dans un hôpital de Trois-Rivières puis retrouvée trois heures plus tard. Et c'est grâce à des informations vues sur Facebook qu'un groupe de quatre jeunes a réussi à identifier la suspecte, qui a ensuite été arrêtée par les policiers.

Présents lors de l'annonce, la famille de la fillette était heureuse de cette nouvelle initiative. « Si chaque personne prend le temps de partager, ça peut faire la différence », croit Mélissa McMahon, la mère de Victoria.