NOUVELLES
25/05/2015 09:37 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Ducks et Hawks prêts pour le match pivot

La série est égale 2-2. Pourtant, les Blackhawks et les Ducks ont déjà disputé 17 intenses périodes de hockey avant de reprendre le combat, lundi soir, au Honda Arena d'Anaheim.

Un texte de Jean-François Chabot

La finale de l'Ouest s'en trouve à présent réduite à une courte série deux de trois. Les Ducks ont récupéré l'avantage de la patinoire, et ils n'ont subi qu'un seul revers à la maison depuis le début des éliminatoires.

Si la prolongation a souri aux Blackhawks, (quatre victoires en quatre occasions jusqu'à présent), les Ducks réalisent qu'ils doivent saisir leurs chances.

S'ils avaient marqués durant la prolongation, les Ducks se seraient peut-être déjà envolés vers la finale de la Coupe Stanley.

Même s'ils n'ont pas perdu en temps réglementaire, les Ducks savent qu'ils seraient déjà en route pour la gloire avec un peu plus de chance ou un ou deux rebonds favorables.

Recharger les batteries

Les deux équipes ont fait le voyage vers la côte du Pacifique dimanche, profitant du coup d'une journée de repos avant le prochain duel.

Les Ducks n'ont pas dérogé à leur plan qui consiste à marteler la défense de Chicago, mais les Blackhawks tiennent le coup.

L'animosité entre les deux équipes grandit au fur et à mesure que la série avance. La discipline pourrait bien jouer un rôle majeur dans le dénouement de cette lutte sans merci.

Chicago a passé 22 minutes à court d'un homme jusqu'à présent, contre 38 pour Anaheim.

En marquant cinq fois dans le match 4, les Blackhawks ont peut-être retrouvé leur touche et un peu de confiance.

Chicago ne totalisait que trois buts à forces égales au cours des trois rencontres précédentes contre le gardien Frederik Andersen.