NOUVELLES
24/05/2015 20:23 EDT | Actualisé 24/05/2016 01:12 EDT

David Cameron annonce qui pourra voter au référendum de sortie de l'UE

LONDRES - Le premier ministre du Royaume-Uni a annoncé, lundi, qui sera autorisé à voter au référendum sur la sortie de l'Union européenne, optant pour des règles qui excluent la plupart des électeurs issus des 28 pays de l'union qui vivent au Royaume-Uni.David Cameron a annoncé les paramètres du référendum avant la présentation du projet de loi au Parlement, mardi, en vue d'organiser la consultation populaire.Il prévoit aussi inclure une tournée des capitales européennes pour faire valoir que l'Union européenne (UE) doit être réformée, espérant que les électeurs auront bien vu que le Royaume-Uni est déterminé à faire bouger les choses. M. Cameron prévoit se rendre au Danemark, aux Pays-Bas, en France, en Pologne et en Allemagne cette semaine pour discuter avec les leaders des États membres de l'UE, avant le Conseil européen du mois de juin.Selon les règles annoncées par M. Cameron, pourront voter les mêmes électeurs qu'aux élections britanniques régulières, plutôt qu'aux élections du Parlement européen. Les règles excluraient, par exemple, un citoyen français qui travaille à Londres mais qui ne se qualifie pas comme citoyen du Commonwealth, ou encore les citoyens de l'Irlande admissibles à voter au Royaume-Uni. Les Britanniques résidant à l'étranger depuis moins de 15 ans pourront se prononcer.La question est importante, car près de 2,8 millions de non-Britanniques vivent dans le pays. Certains soutiennent qu'ils devraient avoir le droit de voter sur quelque chose qui touchera leur avenir.Il y aura des exceptions, notamment à l'égard de Gibraltar, un territoire britannique situé au bout de la péninsule ibérique qui désire rester séparé de l'Espagne, bien que l'opinion publique y soit fermement pro-UE.Le ministre en chef de Gibraltar, Fabian Picardo, a félicité M. Cameron d'avoir respecté sa parole en donnant aux résidants de son territoire le droit de voter au référendum.