NOUVELLES
25/05/2015 17:16 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Canada: des incendies bloquent 10% de la production de pétrole

Deux compagnies pétrolières canadiennes ont annoncé lundi l'arrêt temporaire de leur production de pétrole des sables bitumineux de l'Alberta (ouest), correspondant à 10% de la production totale de la province, en raison des feux de forêts qui touchent la région.

Les compagnies Canadian natural resources et Cenovus ont fermé leurs sites d'exploitation des sables bitumineux dans la région de Cold Lake, à environ 300 km au nord-est d'Edmonton, et ont évacué en totalité leurs personnels.

Au total, l'arrêt de l'exploitation provoque une baisse de production de 233.000 barils de pétrole par jour, dont près de 98.000 barils pour Canadian natural resources et 135.000 barils pour le champ pétrolifère de Foster Creek que Cenovus et l'Américain ConocoPhilips exploitent ensemble, selon les communiqués des compagnies.

Cette réduction de production représente 10% des 2,3 millions de barils extraits chaque jour par les pétroliers de la province de l'Alberta.

Les compagnies ont évacué leurs personnels, principalement par voie aérienne, dont 1.800 pour la société Cenovus, et la plupart ont du être héliportés.

"La sécurité de notre personnel est notre priorité et l'évacuation a été un effort majeur de coordination", a indiqué John Brannan, directeur général de Cenovus en espérant reprendre le plus vite possible l'exploitation "une fois que les feux seront sous contrôle".

Le gouvernement provincial a indiqué lundi que 29 feux de forêts étaient toujours actifs en Alberta avec des dégâts contenus mais ayant nécessité l'évacuation d'environ 2.000 résidents.

Aucune amélioration des conditions météorologiques n'est attendue avant une semaine, a indiqué le gouvernement dans un communiqué, en faisant état d'une météo "chaude, sèche, et donc propice à de nouveaux incendies".

La baisse de la production pétrolière s'est répercutée sur les cours de bourse des pétrolières. En clôture lundi à Toronto, Cenovus a perdu 1,78% à 20,95 dollars canadiens et Canadian natural resources 0,54% à 38,40 dollars dans un marché pratiquement stable.

L'analyste Kyle Preston de la Banque Nationale a tempéré les répercussions de ces incendies pour les entreprises. Si cet arrêt reste limité à quelques jours "nous ne prévoyons pas que cela aura un impact significatif sur l'objectif de production annuel" de Cenovus, a-t-il écrit dans une note financière.

alb/mbr/ial/