NOUVELLES
25/05/2015 17:18 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Brésil : une mutinerie se solde par 9 morts dans une prison de Bahia

Une mutinerie, qui avait éclaté dimanche dans une prison du nord-est du Brésil, a pris fin lundi avec la libération de 70 personnes prises en otage et la mort de 9 détenus dont un décapité, a indiqué la police.

"Après 18 heures de négociations, la mutinerie a pris fin", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la police civile de Feira de Santana, à 100 km de Salvador de Bahia.

Huit détenus avaient été tués dimanche par des co-détenus et leurs corps retirés de la prison lundi et un neuvième est décédé l'hôpital des suites de ses blessures.

La rébellion avait commencé dimanche après-midi, à l'heure des visites dans le pavillon 10 du pénitencier de Feira de Santana, deuxième ville de l'Etat de Bahia.

Armés de couteaux, les prisonniers avaient retenu des proches - dont des femmes et des enfants - et exigeaient la présence de représentants de la commission des droits de l'homme du Conseil municipal local.

Selon le directeur de la prison, Clériston Leite, cité par le site G1 de la chaîne Globo, le motif de la mutinerie a été "une dispute entre factions rivales du pavillon 10".

Selon les chiffres de l'administration pénitentiaire (Seap), la prison abrite 1.467 prisonniers pour une capacité officielle de 644 places. Elle comprend 13 pavillons dont un pour les femmes.

Au Brésil, comme dans toute l'Amérique latine, le système carcéral est en crise entre surpopulation, emprise des bandes criminelles, manque d'investissements et corruption.

cdo-jt/ka/gg