NOUVELLES
25/05/2015 17:20 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Blaney dit que l'offre du Chantier Davie pour un contrat fédéral est compliquée

OTTAWA - Le ministre fédéral et député de Lévis Steven Blaney se défend de ne pas en faire assez pour le chantier maritime Davie. M. Blaney explique le silence d'Ottawa par le fait que ce serait une affaire compliquée.Le chantier a dû mettre à pied 200 personnes il y a 10 jours, faute de travail. La menace plane sur une partie des 800 autres travailleurs.Pourtant, il y a quelques mois, Chantier Davie Canada a proposé au gouvernement fédéral de convertir un navire pour en faire un bâtiment de ravitaillement. La Marine royale canadienne a justement dû mettre au rancart prématurément ses deux navires de ravitaillement.Or, Ottawa tarde à répondre à l'offre de la Davie.Alors qu'à Québec on met de la pression sur le ministre pour qu'il convainque son gouvernement de bouger, M. Blaney, lundi, a tenté d'expliquer pourquoi Ottawa ne répond pas. L'offre de la Davie serait complexe, selon le ministre qui parle de trois éléments qui expliqueraient cette complexité. Il en a annoncé trois mais n'en a cité qu'un seul: ce serait une offre de location, ce qui prend du temps à être examiné, a-t-il avancé.