NOUVELLES
25/05/2015 17:13 EDT | Actualisé 25/05/2016 01:12 EDT

Accord de coopération financière entre la Chine et le Chili

La Chine et le Chili ont signé lundi un accord de coopération financière dans le cadre de la tournée latino-américaine du Premier ministre chinois, Li Keqiang, qui s'est rendu également au Brésil, en Colombie et au Pérou.

"Nous espérons que la coopération entre le Chili et la Chine en matière financière pourra contribuer à la coopération industrielle et à des investissements entre la Chine et toute l'Amérique latine", a déclaré le ministre chinois à la presse, à l'issue d'un entretien avec la présidente chilienne Michelle Bachelet.

Li Kegianh a notamment annoncé la création au Chili de la première banque en yuans ou renminbi, l'autre nom de la devise chinoise, en Amérique du Sud.

Selon le ministre chilien des Affaires étrangères Heraldo Muñoz, cette banque chinoise - une chambre de compensation et de règlement pour le yuan - aura un investissement initial de 189 millions de dollars.

"L'idée est qu'il y ait une mondialisation de la monnaie chinoise et celle-ci exige certaines plateformes", a déclaré M. Muñoz.

Cette initiative permettra notamment de réduire les coûts de transaction des opérations de financement et des paiements dans les domaines du commerce extérieur, les services financiers en général entre les deux pays, ainsi que la promotion de l'utilisation de la monnaie chinoise dans le commerce.

Ces accords constituent "de nouvelles avancées en matière de coopération financière entre les deux banques centrales", la Banque Centrale du Chili et la Banque Centrale de Chine, selon un communiqué conjoint.

En outre, la Chine a annoncé une contribution de 50 milliards de yuans (8 milliards de dollars) pour permettre à des investisseurs institutionnels internationaux d'investir directement dans le marché boursier chinois. "Le Chili va se transformer en un centre financier pour la Chine", a résumé le ministre chilien des Affaires étrangères.

Le diplomate a également relevé que les deux pays ont convenu d'examiner l'élargissement des accords de libre-échange (ALE) bilatéraux en vigueur depuis 2006 et qui couvrent 97% du commerce entre le Chili et la Chine.

Le premier ministre chinois conclura mardi sa tournée sud-américaine par une rencontre avec les milieux d'affaires chiliens.

pa/ms/ka/gg