NOUVELLES
22/05/2015 10:01 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Wall Street ouvre indécise avant un discours de la présidente de la Fed

La Bourse de New York était encore indécise à l'ouverture vendredi, les investisseurs restant prudents avant un discours de la présidente de la banque centrale américaine (Fed) Janet Yellen: le Dow Jones cédait 0,08% et le Nasdaq gagnait 0,10%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 13,72 points à 18.271,56 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, prenait 5,34 points à 5.096,18 points.

L'indice élargi S&P 500, considéré comme le plus représentatif par de nombreux investisseurs, cédait 0,08%, soit 1,64 point, à 2.129,18 points.

Jeudi, la Bourse de New York avait battu de justesse un nouveau record de clôture, s'appuyant sur des indicateurs mitigés pour croire au retour de la croissance, tout en espérant le maintien de taux d'intérêt bas. Le Dow Jones Industrial Average était resté à l'équilibre à 18.285,74 points, le Nasdaq avait gagné 0,38% à 5.090,79 points, et le S&P 500 avait atteint un nouveau sommet à 2.130,82 points grâce à une hausse de 0,23%.

Peu avant l'ouverture les investisseurs ont découvert une décélération de l'inflation mensuelle en avril, à 0,1% au lieu de 0,2% en mars, mais elle ne les a pas surpris. En revanche les prix ont progressé de 0,3% sans tenir compte des prix de l'énergie et de l'alimentation, ce qui a dépassé les attentes.

Ces chiffres sont suivis de très près car la Fed a fait de son objectif de 2% d'inflation annuelle une des conditions de normalisation de sa politique monétaire et d'un premier relèvement de ses taux directeurs. Hors énergie et alimentation, l'inflation annuelle atteint 1,8%, selon le ministère du Travail.

Or le marché américain a tendance à osciller au rythme des spéculations sur le calendrier de cette hausse, que les investisseurs souhaitent voir retarder le plus possible car ils craignent qu'elle freine les investissements et pénalise les exportations en renchérissant le dollar.

Mme Yellen devrait s'exprimer vers 17H00 GMT sur les perspectives économiques, mais les analystes ne s'attendaient pas à ce qu'elle fasse de grosses annonces, deux jours après la publication d'un compte-rendu d'une réunion de la Fed de fin avril qui excluait pratiquement la perspective d'une hausse des taux en juin.

Mais on verra "si Mme Yellen fait encore des commentaires sur la valorisation actuelle des actions, même si (les investisseurs) n'avaient pas nécessairement été effarouchés par ses remarques sur le niveau élevé du marché" il y a deux semaines, relevait Patrick O'Hare, sur Briefing.com.

"Nous serions surpris qu'elle sorte du sujet fixé avant le week-end de trois jours. Mais ce serait une plus grande surprise si elle accentuait ses inquiétudes sur le niveau des actions", ajoutait-il.

Le rendement des bons du Trésor à 30 ans était presque stable à 2,984%, contre 2,986% jeudi soir. Celui des bons à 10 ans montait à 2,209% contre 2,186% précédemment, signe d'une demande en léger recul.

chr/jld/are