NOUVELLES
22/05/2015 13:49 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Un défi de taille attend l'Impact

Le défi qui attend l'Impact samedi soir à Montréal est titanesque sur papier. Le onze montréalais, dernier au classement général, reçoit le FC Dallas, meneur de l'Sssociation de l'Ouest.

Un texte de Antoine Deshaies

Il est vrai que l'Impact a joué cinq matchs de moins que ses rivaux. Reste que Montréal a aussi 16 points de moins que les Texans. Nul doute qu'il s'agit d'une commande de taille.

Le FC Dallas occupe aussi le premier rang de la ligue pour les buts marqués avec 17 en 11 matchs.

« Ils ont des joueurs dynamiques et créatifs, analyse le gardien Evan Bush. On doit les contenir et ralentir leur transition. »

Les trois principales menaces s'appellent Blas Pérez, Fabian Castillo et Mauro Diaz. Perez et Castillo ont marqué respectivement cinq et quatre buts.

« Ils sont très différents, ajoute Bush. Castillo est vraiment très rapide et dangereux à un contre un. Diaz se positionne bien dans les espaces libres et est l'un des meilleurs passeurs de la MLS. Les trois coopèrent très bien. »

Reste que l'Impact a affronté des attaques costaudes cette saison en Ligue des champions. Sans vouloir manquer de respect aux joueurs de Dallas, l'attaque de Club América était dans une classe à part selon les Montréalais.

« Ils ne sont assurément pas aussi rapides que les Mexicains, avance Evan Bush. Aucune équipe dans la MLS n'est aussi forte que Club América. »

« Dallas n'a pas de Benedetto ni de Peralta, ajoute l'entraîneur Frank Klopas. Dallas est une bonne équipe, mais la comparaison s'arrête là. »

De son côté, l'Impact marque beaucoup moins et sera en plus privé de son attaquant Dominic Oduro, blessé à l'aine.

« Sa vitesse va nous manquer, estime le milieu Dilly Duka. Il est toujours très dangereux, mais on saura le remplacer adéquatement. »

Une équipe libérée

L'Impact a connu une bonne semaine d'entraînement après avoir remporté sa première victoire de la saison en MLS. Un gain sans appel de 4-1 contre Salt Lake City. La victoire a fait du bien au moral.

« On avait besoin de cette victoire pour la confiance, mais on essaie de ne plus y penser, affirme le défenseur central Laurent Ciman. Ça fait plaisir d'avoir enfin gagné un match. La victoire a fait du bien au moral de biens des joueurs. Maintenant on a un autre match à domicile et on doit être prêt. »

« On se sent mieux c'est clair, affirme Evan Bush. On ne sent pas l'obligation d'être parfaits comme on le sentait avant de gagner. Nous sommes plus légers, mais pas encore satisfaits. Nous voulons gagner encore. »

Malgré la victoire éclatante, l'Impact a encore montré une certaine vulnérabilité en deuxième demie. L'équipe a connu une nouvelle période de flottement, sans grande conséquence pour une fois.

« C'est un problème de concentration, a répété Laurent Ciman. On doit cesser de prendre le match à la légère quand on mène. On doit encore gommer les erreurs et on le fera en restant concentré et en travaillant. »

Ambroise Oyongo s'approche du terrain, Cooper opéré

Arrivé à Montréal la semaine dernière, Ambroise Oyongo pourrait enfiler le maillot bleu blanc noir samedi au Stade Saputo. Le Camerounais de 23 ans ne devrait pas être titularisé, mais il sera sans doute du groupe de réservistes.

« Il est prêt à jouer, affirme Frank Klopas. Il est jeune et en forme. On ne sait pas combien de minutes il a dans les jambes, mais il peut contribuer. On a déjà vu de la progression cette semaine. »

« Il amène beaucoup de vitesse, ajoute Laurent Ciman. Il va aider quand il sera au sommet de sa forme. Il est rapide et aime jouer au ballon. Il ne dégage pas n'importe comment et Il aime prendre des risques. »

Pendant qu'Oyongo s'approche, Kenny Cooper s'éloigne. L'attaquant a été opéré au genou droit et sera absent pour quelques mois.