NOUVELLES
22/05/2015 04:54 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Syrie: les rebelles prennent un hôpital abritant 150 soldats assiégés

Les jihadistes d'Al-Qaïda en Syrie et leurs alliés rebelles ont pris vendredi un hôpital de la ville de Jisr al-Choughour (nord-ouest) où sont assiégés 150 soldats et leurs familles depuis près d'un mois, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Le Front Al-Nosra et des rebelles islamistes ont pris le contrôle total de l'hôpital de Jisr al-Choughour. Des dizaines de soldats ont pris la fuite, d'autres ont été tués sur place et à l'extérieur de l'établissement, ou ont été capturés", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

Le président syrien Bachar Al-Assad avait promis plus tôt en mai de reprendre cette hôpital pour y sauver les "héros" assiégés.

Jisr al-Choughour était tombée le 25 avril aux mains d'Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, et de ses alliés rebelles, à l'exception de l'hôpital, situé au sud.

Depuis, les soldats, leurs famille et des bureaucrates du régime y vivent assiégés.

La province d'Idleb, où se trouve Jisr al-Choughour, est contrôlée en immense majorité par la rébellion au régime de Bachar al-Assad.

Al-Qaïda et une coalition de groupes rebelles se sont encore emparé mardi de la plus grande et dernière base de l'armée syrienne dans cette province du nord-ouest située à la frontière avec la Turquie.

rd/ram/cbo