NOUVELLES
22/05/2015 12:11 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Suisse: un jeune jihadiste extradé vers la France

Un jeune jihadiste français, incarcéré en Suisse depuis le 14 mai, a été extradé vers la France le 21 mai, a-t-on appris vendredi auprès de l'Office fédéral de la Justice à Berne.

Le jeune homme, dont l'identité n'a pas été révélée, avait été arrêté le 14 mai, suite à une demande présentée par la France. Il a été extradé sur la base d'une procédure simplifiée, selon un porte-parole de l'Office.

Âgé de 18 ans, il avait tenté le 12 mai pour la deuxième fois de se rendre en Syrie, selon le journal La Tribune de Genève.

Il avait pu décoller le 12 mai de l'aéroport de Genève-Cointrin pour Istanbul.

Le 13 mai, un mandat d'arrêt international a été délivré par la France. Intercepté à son arrivée en Turquie, le jeune homme a été renvoyé vers la Suisse et arrêté le 14 mai à Genève.

Le jeune avait tenté une première fois de partir faire le jihad en Syrie le 23 mars. Sa tentative s'est arrêtée à Munich, en Allemagne, alors qu'il n'avait pas encore 18 ans.

Le 11 mai, quand il tente un nouveau départ, il est majeur. Il prend la direction de Genève le lendemain et s'envole pour la Turquie. Il est en fait sous la surveillance de la section antiterroriste de Paris.

Sur la base d'une alerte Schengen lancée par la France contre lui, il est arrêté à Istanbul, indique le journal suisse.

Selon la mère du jeune homme, originaire du nord de la France et interviewée par la Tribune de Genève, son fils a changé en l'espace de 3 mois et s'est radicalisé après les attentats contre Charlie Hebdo, qui ont agi sur lui "comme un détonateur".

"Il disait qu'on ne pouvait pas exercer sa religion tranquillement en France, il parlait avec des mots qui le lui appartenaient pas, il a été ensorcelé, comme dans une secte", a déclaré cette enseignante au journal suisse.

mnb/ach/tsz