NOUVELLES
22/05/2015 13:03 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Oussama ben Laden lisait l'œuvre d'un Calgarien

Le professeur de sciences politiques de l'Université de Calgary Barry Cooper se serait bien passé des honneurs, mais son livre sur la religion et le terrorisme aurait été lu d'une personne qui a laissé sa marque dans l'histoire : Oussama ben Laden.

Selon une liste récemment déclassifiée du gouvernement américain, l'ancien chef de l'organisation terroriste Al-Qaïda possédait 39 livres écrits en version anglaise dans son enceinte du Pakistan. Radio-Canada ne peut toutefois pas vérifier l'authenticité du document.

Un de ces livres était New political religions or an analysis of modern terrorism, un traité philosophique du professeur de Calgary.

Barry Cooper a été cependant loin d'être flatté quand il a appris la nouvelle. « Si j'avais eu une chance, je l'aurais tué, » a dit M. Cooper qui n'a pas d'abord cru en la présence de son nom dans la liste.

Dans son livre, Barry Cooper explique que les terroristes déforment la religion pour justifier leurs actions et sont conscients de se trouver des excuses. Le professeur les compare aux gardiens de camps de concentration nazis qui justifiaient leurs actions en se convainquant que leurs victimes n'avaient pas de valeur humaine. Il examine différents groupes d'Al-Qaïda aux suprémacistes blancs en passant par une organisation japonaise.

La collection d'Oussama ben Laden incluait des livres populaires comme Hegemony or Survival : America's Quest for Global Dominance, de Noam Chomsky ainsi que de nombreuses études et analyses sur l'islamisme.