NOUVELLES
22/05/2015 03:40 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Lufthansa pourrait faire des tests médicaux surprise sur ses pilotes (patron)

Lufthansa, maison mère de la compagnie aérienne Germanwings dont un avion s'est écrasé fin mars, pourrait introduire des examens médicaux surprise pour ses pilotes, qui permettraient de déceler une prise de médicaments régulière de type antidépresseurs, selon son patron.

Des "examens de contrôle impromptus pour les pilotes" pourraient être "une possibilité" d'identifier de telles prises de médicaments, et d'être alertés sur d'éventuelles fragilités psychologiques des pilotes, rapporte au style indirect le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) vendredi, sur la foi d'une interview avec le patron de Lufthansa, Carsten Spohr.

De tels tests seraient comparables, du moins par leur caractère non annoncé, aux tests de dopage effectués sur les sportifs de haut niveau, écrit le journal, précisant que M. Spohr n'a lui-même pas utilisé cette analogie.

Le patron a également appelé à "examiner attentivement" sous quelles conditions "exceptionnelles" le secret médical pourrait être assoupli, selon le FAZ.

Un avion de Germanwings s'est écrasé en France fin mars, faisant 150 morts. Le copilote de l'appareil a manifestement délibérément provoqué la catastrophe. Il souffrait de dépression, et avait systématiquement caché son état de santé à son employeur.

"Contrairement à d'autres incidents aériens, on ne peut pas tirer de conséquences claires en matière de sécurité à bord du drame (du vol de) Germanwings", a expliqué M. Spohr dans cette interview.

"Les marques Germanwings et Lufthansa ont bien surmonté cette épreuve" et "la confiance des passagers à notre égard a même plutôt augmenté", selon lui. Il mise toujours sur des comptes dans le vert cette année de la filiale Germanwings, le pivot de son offre low-cost.

mtr/esp/jh

DEUTSCHE LUFTHANSA AG