NOUVELLES
22/05/2015 07:38 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Lise Thibault : la Couronne réclame 4 ans de prison

La Couronne estime que la fraude et l'abus de confiance dont s'est reconnue coupable l'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault méritent une peine de quatre ans de prison.

D'après les informations de Yannick Bergeron

La Couronne, qui s'oppose à une peine dans la collectivité comme l'a suggéré hier la défense, soutient que la seule sanction possible est l'emprisonnement en matière d'abus de confiance quand une personne est dans une position de haut degré de confiance.

Le procureur de la Couronne, Me Marcel Guimont, estime que le juge doit imposer contre la fraude une peine dissuasive.

« Si vous êtes clément, quel sera l'effet dissuasif pour notre petit fonctionnaire? », a-t-il demandé.

La Couronne réclame aussi un remboursement de 430 000 $ et s'insurge contre la proposition de la défense selon laquelle une partie des sommes que devrait rembourser Lise Thibault seraient puisées à même le Fonds créé en son nom.

Me Guimont rappelle que ces dons au Fonds Lise Thibault ont été faits par des citoyens pour les personnes handicapées.

L'argument Robin des bois

Les arguments de la défense concernant la vie sans reproche et l'implication sociale de Lise Thibault n'émeuvent pas non plus la Couronne. Le procureur croit plutôt que l'intégrité doit être au coeur du rôle de lieutenant-gouverneur.

Me Guimont réplique ainsi à l'avocat de la défense qui fait un rapprochement entre Lise Thibault et Robin des bois.

« Sans vouloir faire de jeu de mots, Robin des bois, il couchait dans des arbres, lui, pas au Sheraton! »

Les audiences ont été suspendues quelques minutes. À la sortie de la salle, Me Marcel Guimont a reçu les félicitations de citoyens après avoir demandé 4 ans prison pour Lise Thibault.

Jeudi, la défense a plaidé pour une peine de 12 mois dans la communauté et un remboursement d'au moins 92 000 $ pouvant aller jusqu'à 372 000 $.

Me Marc Labelle a expliqué au juge que plusieurs facteurs atténuants, dont l'état de sa cliente, demandaient une peine dans la collectivité.