NOUVELLES
22/05/2015 09:41 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Les Pays-Bas tentent de nouveau d'interdire le port de la burqa

Le gouvernement des Pays-Bas prévoit interdire le port du voile intégral dans les établissements publics et dans les transports en commun.

L'interdiction partielle des « vêtements couvrant le visage » est interprétée par plusieurs comme une nouvelle tentative d'interdire la burqa dans ce pays de 17 millions d'habitants où quelques centaines de femmes, tout au plus, la portent.

Vendredi, le premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, a déclaré que sa coalition avait préparé un projet de loi selon lequel il sera interdit d'être vêtu de manière à avoir le visage couvert dans les transports publics, les écoles, les immeubles gouvernementaux et les institutions médicales.

Le but de la législation est d'établir « des normes claires » et de souligner l'importance de « la communication ouverte » dans la société néerlandaise, selon ce que des sources ont affirmé à la chaîne de nouvelles RTL.

L'avis du Conseil d'État

Le Conseil d'État, qui constitue le plus important organe consultatif du gouvernement néerlandais, sera chargé d'étudier le projet de loi en question.

Ce panel de conseillers légaux s'était montré très critique en 2012 face à une tentative du gouvernement de bannir la burqa dans l'entièreté de l'espace public, donc jusque dans la rue. Les membres du Conseil d'État avaient alors affirmé que pareil moratoire contreviendrait aux articles de la constitution néerlandaise qui garantissent la liberté de religion.

Cette fois, l'interdiction ne prévaudrait que dans « des situations spécifiques où il est essentiel que les gens puissent se regarder ou pour des raisons de sécurité », a affirmé le premier ministre, Mark Rutte, lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Ce dernier soutient que l'intention du gouvernement ne consiste pas à cibler un groupe religieux en particulier.

Une recherche d'équilibre, dit le gouvernement

Le gouvernement dit rechercher le « meilleur équilibre entre la liberté des personnes de s'habiller comme elles le désirent et l'importance d'une communication mutuelle et identifiable ».

Aux Pays-Bas la coalition au pouvoir est composée du Parti populaire libéral et démocrate et du Parti travailliste.

Si elle entre en vigueur, la loi prévoira des amendes d'un maximum de quelque 450 dollars pour quiconque l'enfreindra.

Avec Dutch.News.nl