NOUVELLES
22/05/2015 14:10 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

L'UE doit appeler les pays du Golfe à libérer des militants (HRW)

L'organisation Human Rights Watch (HRW) a appelé l'Union européenne à réclamer publiquement la libération de militants politiques détenus dans les pays du Golfe, avant une réunion ministérielle au Qatar dimanche.

HRW a adressé cette demande dans une lettre à la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, à deux jours de cette réunion entre l'Union européenne et le Conseil de coopération du Golfe (CCG) --qui réunit l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, Oman, le Qatar.

HRW a affirmé que des "centaines" de dissidents étaient détenus dans les pays du Golfe "pour rien d'autre qu'avoir exercé leurs droits à la liberté d'expression et d'association".

"Malgré l'engagement fréquemment exprimé par l'UE vis-à-vis des droits de l'Homme, elle ne s'est pas véritablement engagée en faveur des défenseurs des droits de l'Homme dans le Golfe", a affirmé HRW.

"L'UE devrait s'inspirer du courage des militants détenus (dans les pays) du CCG et appeler à leur libération immédiate", a ajouté l'ONG.

HRW affirme que la situation des droits de l'Homme "continue à se détériorer" en Arabie saoudite, aux Emirats arabes unis et à Bahreïn.

La réunion de dimanche sera consacrée aux relations entre l'UE et le CCG, et à des questions régionales, notamment les conflits au Moyen-Orient.

dh/cco/vl