NOUVELLES
22/05/2015 11:07 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Deborah Drever exclue du caucus du NPD à cause d’une photo offensante publiée sur les réseaux sociaux

La première ministre élue de l'Alberta, Rachel Notley, a suspendu de son caucus la députée Deborah Drever, qui a été élue dans la circonscription de Calgary-Bow le 5 mai dernier, en raison d'une « photo offensante » qu'elle a publiée sur son compte Instagram.

Un texte de Geneviève Normand

La photo en question montre les portraits de Ric McIver, le chef intérimaire du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta et Jim Prentice, l'ancien premier ministre, accompagnés de commentaires que Rachel Notley a décrit comme étant « homophobes ».

Sous la photo controversée, on pouvait y lire la mention « Gay boyz », et y voir des gribouillis faits à la main près des visages des deux politiciens conservateurs.

Le compte Instagram de la députée de 27 ans, qui utilisait le pseudonyme drevfever, est maintenant introuvable sur l'application de partage de photos et de vidéos.

Dans un communiqué, la première ministre désignée - qui doit être assermentée dimanche - a écrit : « Je présente mes excuses à tous les Albertains pour les déclarations homophobes contenues dans cette image. Ces propos vont totalement à l'encontre de notre parti et de notre futur gouvernement. »

La goutte qui fait déborder le vase

Ce n'est pas la première fois que cette députée se retrouve dans l'embarras depuis la tenue des élections provinciales.

À peine quelques jours après le scrutin du 5 mai, des électeurs de la circonscription de Calgary-Bow réclamaient son départ par une pétition, en raison de son comportement sur les réseaux sociaux.

Une photo publiée sur Facebook montrait la jeune députée faire un signe de paix aux côtés d'un chandail sur lequel est imprimée une feuille de marijuana.

Puis, cette semaine, la controverse s'est poursuivie, toujours en raison d'une photo compromettante. On pouvait cette fois la voir sur une pochette d'album de musique punk rock dans une position sexuellement embarrassante. Rachel Notley avait finalement accepté les excuses de la députée de Calgary-Bow, mais il semble que cette dernière publication sur Instagram ait été l'élément déclencheur pour lui montrer la porte.

Deborah Drever siégera comme députée indépendante à l'Assemblée législative.

« Si elle réfléchit sérieusement et sincèrement à la violence faite contre les femmes et l'homophobie, je vais examiner ce dossier plus tard cette année et évaluerai si Mme Drever a un avenir au sein de notre caucus », a indiqué Rachel Notley.