NOUVELLES
22/05/2015 11:30 EDT | Actualisé 22/05/2016 01:12 EDT

Colombie : les Farc lèvent leur cessez-le-feu unilatéral après avoir subi un raid meurtrier

La rébellion colombienne des Farc a annoncé vendredi la suspension de la trêve unilatérale qu'elle observait depuis près de six mois au lendemain d'un raid aérien de l'armée qui a provoqué la mort d'au moins 26 guérilleros.

"Les Farc suspendent leur cessez-le feu unilatéral" du fait de "l'incohérence" du gouvernement du président Juan Manuel Santos, a annoncé sur son portail internet la délégation de la rébellion qui participe aux pourparlers de paix menés depuis fin 2012 à Cuba.

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont toutefois réaffirmé leur détermination à poursuivre les discussions de paix de La Havane et à conclure une trêve bilatérale pour mettre fin à ce conflit de plus d'un demi-siècle.

"La suspension du cessez-le feu unilatéral et indéfini n'était pas dans nos intentions (...), mais l'incohérence du gouvernement (du président) Santos l'a provoquée, après cinq mois d'offensives terrestres et aériennes", a dénoncé la guérilla.

"Contre notre volonté, nous devons poursuivre le dialogue en marge de la confrontation. Même si (Juan Manuel) Santos annonce qu'il poursuivra l'offensive, nous insisterons sur la nécessité de conclure au plus vite (...) un cessez-le-feu bilatéral", a ajouté la délégation des Farc à Cuba.

Des bombardements de l'armée ont visé jeudi un campement de la rébellion dans le département du Cauca, un de ses fiefs dans le sud-ouest du pays, coûtant la vie à au moins 26 guérilleros.

Cette attaque, menée conjointement par l'armée et la police, intervient un peu plus d'un mois après la levée par le président Santos du moratoire sur les bombardements contre les Farc.

fj-ag/ka/tsz