NOUVELLES
20/05/2015 01:15 EDT | Actualisé 20/05/2015 01:24 EDT

Les psychologues s'attaquent aux thérapeutes sans permis

Shutterstock / Andrey_Popov

MONTRÉAL - L'Ordre des psychologues du Québec a commencé à sévir contre ceux qui se prétendent faussement psychothérapeutes: il vient de déposer ses toutes premières poursuites pour exercice illégal de la profession.

Deux plaintes ont été autorisées par des juges et d'autres suivront sous peu, a fait savoir l'Ordre.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi 21 en 2012, l'Ordre a le pouvoir de surveiller l'exercice illégal de la psychothérapie. Et le travail ne manquera pas: depuis 2010, il a reçu 847 signalements.

L'Ordre fait valoir que parce qu'il s'agit d'une activité "à haut risque de préjudice pour le public", surtout pour les personnes déjà vulnérables, seuls ceux qui sont médecins, psychologues ou qui détiennent un permis de psychothérapeute peuvent offrir du soutien psychologique de cette nature.

Ce pouvoir de poursuivre ceux qui se prétendent psychothérapeutes sans aucune qualification était demandé et souhaité par l'Ordre depuis longtemps, a déclaré en entrevue la présidente Rose-Marie Charest. Car avant 2012, l'Ordre ne pouvait rien faire, a-t-elle ajouté.

Elle déplore toutefois que l'Ordre n'ait pas les ressources nécessaires pour suivre de près tous les charlatans et souhaiterait que le gouvernement aide financièrement les ordres professionnels comme le sien à faire face à leurs obligations de protéger le public.

Les poursuites intentées par l'Ordre peuvent entraîner des amendes pour les contrevenants ainsi que toute autre ordonnance que le juge estimera appropriée.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Des couleurs relaxantes pour une maison sans stress Voyez les images