POLITIQUE
20/05/2015 01:04 EDT | Actualisé 21/05/2015 11:06 EDT

Péladeau nuit déjà aux investissements privés avec la souveraineté, dit Legault

QUÉBEC - Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, croit que la perspective que Pierre Karl Péladeau devienne premier ministre nuit actuellement aux investissements privés au Québec.

M. Legault a déclaré mercredi que le chef péquiste suscite des inquiétudes, avec son projet souverainiste, sur les marchés financiers, qui découragent les investisseurs.

En Chambre, mercredi, le premier ministre Philippe Couillard a répété que le projet indépendantiste est une source d'instabilité au Québec.

Avant un caucus de ses députés, M. Péladeau a affirmé de son côté que le départ de sièges sociaux n'a rien à voir avec le projet souverainiste.

Selon M. Péladeau, le maintien de sièges sociaux au Québec passe par le développement de marchés internationaux pour les entreprises québécoises.

M. Péladeau a estimé que l'argument de l'instabilité économique du projet souverainiste est une diversion utilisée par les libéraux.

"C'est de la diversion et en cette matière, le Parti libéral est passé maître", a-t-il dit.

Avant de se rendre à une réunion de ses députés, M. Legault a constaté que M. Péladeau a déjà un effet négatif sur les investissements.

"C'est certain que M. Péladeau crée de l'incertitude actuellement, dans le marché, a-t-il dit. (...) Il a une possibilité, même si moi je la juge très improbable, qu'il soit au pouvoir dans trois ans et demi. Donc les marchés financiers sont nerveux, ils n'aiment pas l'incertitude, actuellement, ce n'est pas la meilleure façon d'attirer les investissements privés."

Selon M. Legault, cet effet s'accroîtra si M. Péladeau est élu en 2018 au gouvernement.

"Moi je pense qu'il en a un et il en aura un encore plus grand s'il était au pouvoir", a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Legault a affirmé que la Caisse de dépôt devrait être plus active pour éviter le départ de sièges sociaux.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST