NOUVELLES
19/05/2015 14:53 EDT | Actualisé 19/05/2016 01:12 EDT

Un Palestinien incarcéré par Israël pour incitation à la violence sur Facebook

Un tribunal israélien a condamné mardi un Palestinien de Jérusalem-Est à huit mois de prison pour avoir mis en ligne des commentaires sur Facebook jugés comme étant des incitations à la violence ou au terrorisme.

Dans sa décision, une cour de Jérusalem a cité une série de statuts et commentaires publiés par Sami Daïs, 27 ans, sur sa page Facebook entre juillet et novembre 2014, dans lesquels il se félicite d'attaques meurtrières visant des juifs.

"Mort à Israël", a-t-il écrit par exemple le 5 juillet, mettant en ligne le même jour une photo d'un juif ultra-orthodoxe avec plusieurs armes braquées sur son front, un pistolet et un couteau au-dessus de lui, et la légende suivante: "Sang contre sang. Tuez-les, mort aux colons".

Il a aussi rendu hommage au Palestinien qui a tué deux juifs à Jérusalem en leur fonçant dessus en voiture, à celui qui a grièvement blessé par balle l'activiste juif Yehuda Glick en octobre, ou encore à son compatriote ayant attaqué une synagogue et tué quatre Israéliens en novembre.

Les commentaires en cause avaient été publiés alors qu'une vague de violence secouait la Ville sainte, marquée par des heurts à Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël, et par plusieurs attaques de loups solitaires.

"Ces circonstances ont augmenté l'influence qu'ont pu avoir les appels au terrorisme et à la violence proférés par le prévenu", a estimé la cour.

"Le prévenu appelle à tuer et assassiner, et rend hommage à ceux qui l'ont fait", écrivent les magistrats dans leur décision, soulignant le besoin de dissuader d'autres personnes de commettre de tels "crimes idéologiques".

Le même tribunal avait condamné la semaine dernière un autre Palestinien, Omar Shalabi, à neuf mois de prison pour des faits similaires.

Le ministère israélien de la Justice avait annoncé en décembre l'inculpation de huit Palestiniens de Jérusalem-Est poursuivis pour des commentaires sur Facebook incitant au "terrorisme" contre les juifs et les Israéliens.

jjm/dv/cnp/bpe