NOUVELLES
19/05/2015 05:50 EDT | Actualisé 19/05/2016 01:12 EDT

Un bateau de migrants refoulé puis disparu au large de la Thaïlande

Refoulé par la Thaïlande samedi dernier, un bateau à bord duquel prenaient place quelque 300 migrants est disparu en mer. Il n'a plus été vu depuis samedi au moment où il dérivait à proximité des côtes thaïlandaises, en mer d'Andaman.

Les migrants originaires du Myanmar et du Bangladesh - hommes, femmes et enfants - étaient arrivés en Thaïlande sur leur embarcation de fortune après avoir été abandonnés en mer par leurs passeurs.

Plutôt que de les recueillir, la marine thaïlandaise leur a fourni de l'eau et de la nourriture avant de les renvoyer en mer en les escortant hors de leurs eaux territoriales. Les migrants n'ont pas été revus depuis et ils ne répondent plus à leur téléphone cellulaire.

Les autorités thaïlandaises ont indiqué que les migrants voulaient atteindre la Malaisie, sans fournir plus d'explication. « Nous ne disposons d'aucune information sur ce bateau », a déclaré mardi à l'AFP, un responsable de la marine thaïlandaise, Veerapong Nakprasit.

De leur côté, les autorités indonésiennes et malaisiennes refusent de commenter la situation du bateau de migrants.

Une responsable d'une organisation de défense des droits des Rohingyas - une minorité musulmane - Chris Lewa, soutient que son équipe a eu un dernier contact téléphonique avec les migrants samedi soir. Mais, depuis ce temps, personne ne répond à son téléphone. « C'est très inquiétant », a déclaré Mme Lewa.

L'exode de migrants clandestins est un phénomène connu depuis plusieurs années en Asie du Sud-Est, mais il a pris une tournure tragique depuis l'entrée en vigueur d'une politique répressive de la Thaïlande. Déstabilisés par cette politique, les trafiquants d'êtres humains abandonnent désormais les migrants en pleine mer.

Des migrants qui ont réussi à rallier l'Indonésie décrivent des scènes d'horreur à bord des bateaux sur lesquels les migrants s'entretuent pour la maigre pitance restante.

Le destin tragique des milliers de migrants bangladais et birmans, fuyant la misère ou les persécutions de leur pays d'origine, fait écho au drame des migrants africains tentant de gagner l'Union européenne en traversant la mer Méditerranée.