NOUVELLES
19/05/2015 05:22 EDT | Actualisé 19/05/2016 01:12 EDT

Russie: un moteur défaillant responsable de la panne du vaisseau Progress

La défaillance d'un des huit moteurs du Progress est à l'origine de la panne du vaisseau qui n'a pu corriger l'orbite de l'ISS dans la nuit de samedi à dimanche, nouvel épisode d'une série noire frappant son industrie spatiale, a indiqué mardi Roskosmos.

Une seconde tentative, dans la nuit de dimanche à lundi, avait permis de rectifier l'altitude de la Station spatiale internationale, nécessaire pour permettre le retour sur Terre de trois membres d'équipage de la station début juin.

"Les analyses des données télémétriques de l'ISS ont permis de déterminer la cause de l'accident. L'un des huit moteurs du vaisseau Progress n'a pas fonctionné", a indiqué un responsable de l'agence spatiale russe Roskosmos à l'agence de presse russe Interfax.

"Les ordinateurs ont immédiatement stoppé l'opération. Il a été décidé de la retenter le 18 mai, cette fois sans utiliser le moteur défaillant", a précisé la même source.

Ce raté, et l'échec du lanceur lourd Proton à mettre sur orbite un satellite de télécommunications mexicain quelques heures plus tard samedi matin, ont provoqué une crise dans l'industrie aérospatiale russe.

Une commission d'enquête a été créée pour étudier les causes du dernier lancement raté de Proton et le Premier ministre Dmitri Medvedev a tapé du poing sur la table, réclamant le nom des responsables et laissant entendre que des têtes pourraient tomber.

Le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine a pour sa part reconnu que la Russie "n'a plus le droit à l'erreur" et évoqué la nécessité de "changements constructifs".

Il a aussi annoncé le dépôt d'un projet de loi sur Roskosmos qui sera étudié mardi par le Parlement russe. Son objectif est de rendre plus efficace l'organisation du secteur, comme cela a été fait avec succès pour une autre industrie stratégique réunissant civil et militaire, le nucléaire, avec la création en 2007 de Rosatom.

tbm/kat/jh

ISS A/S