Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

PKP vit dans un monde parallèle et imaginaire, dit Philippe Couillard

QUÉBEC - Le premier ministre Philippe Couillard a déclaré mardi que la souveraineté proposée par Pierre Karl Péladeau est une solution imaginaire à un problème qui n'existe pas.M. Couillard a affirmé que le programme de M. Péladeau, élu vendredi chef du Parti québécois, n'a rien à voir avec la réalité.Selon M. Couillard, avec son discours, le nouveau chef péquiste a précisé l'enjeu de la prochaine élection, en 2018, qui portera sur la séparation du Québec.M. Péladeau endossera pour la première fois ses habits de chef de l'opposition officielle, mardi, à l'Assemblée nationale, où sa première question à M. Couillard est très attendue.Quelques heures avant ce premier échange, M. Couillard a répliqué au discours d'élection de M. Péladeau qui, vendredi, a affirmé avoir reçu des militants le mandat de faire l'indépendance du Québec.Alors qu'il participait à une annonce d'investissement dans la région de Québec, les Québécois sont préoccupés par leur qualité de vie, la croissance économique, la saine gestion des finances publiques, et l'emploi.«Vous avez ce matin l'illustration du monde parallèle dans lequel il évolue, a-t-il dit. Il évolue dans un scénario qui vise à créer une solution imaginaire à un problème imaginaire. Les Québécois vivent bien, les Québécois sont heureux comme membres, bien sûr, à plein droit de la fédération canadienne, mais Québécois fiers et forts avant tout.»

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.