NOUVELLES
19/05/2015 14:30 EDT | Actualisé 19/05/2016 01:12 EDT

Lutte contre l'abus de médicaments : plus d'inspections des pharmacies

Le gouvernement fédéral investit 13 millions de dollars pour accroître le nombre d'inspections dans les pharmacies dans l'espoir de limiter le détournement des médicaments d'ordonnance vers le marché noir.

Un texte de Tiphanie Roquette

L'influx d'argent devrait permettre d'effectuer 1000 inspections partout au pays au cours des quatre prochaines années grâce à une nouvelle équipe de 19 inspecteurs et 5 analystes. L'équipe s'assurera d'inspecter la manipulation des médicaments d'ordonnance et leur entreposage.

Selon le pharmacien d'Edmonton Mo Elsalhy, plusieurs patients tentent de contrefaire ou de changer des ordonnances pour obtenir plus de médicaments que ceux prescrits. Il dit qu'il contrôle scrupuleusement toutes les ordonnances pour des opioïdes, mais il ne pense pas que ce soit le cas de tous les établissements.

La ministre fédérale de la Santé Rona Ambrose croit que toutes les pharmacies vont se conformer à ces nouvelles inspections.

« Notre gouvernement a fait de la lutte contre l'abus de médicaments d'ordonnance une priorité, et nous investissons massivement dans une gamme d'initiatives pour combattre ce problème », a-t-elle déclaré par voie de communiqué.

Une campagne publicitaire à destination des adolescents a déjà été lancée pour lutter contre la consommation de drogue et l'usage abusif de médicaments. Plusieurs associations médicales ont toutefois refusé de s'associer à cette initiative

Selon l'Organe international de contrôle des stupéfiants, le Canada est le deuxième pays au monde qui consomme le plus d'opioïdes par ordonnance par habitant. En 2012, environ 410 000 Canadiens avaient indiqué qu'ils utilisaient des médicaments sous ordonnance à mauvais escient, rapportait une enquête de Santé Canada.