NOUVELLES
19/05/2015 17:17 EDT | Actualisé 19/05/2016 01:12 EDT

Les Argonauts seraient sur le point d'être vendus à Bell et au président de MLSE

TORONTO - Il semble que les Argonauts de Toronto soient sur le point de trouver un nouveau domicile — et de nouveaux propriétaires.Une source au sein de la ligue canadienne de football a confirmé mardi que l'équipe serait sur le point d'ête vendue à Bell et au président de Maple Leafs Sports and Entertainment (MLSE), Larry Tanenbaum.L'entente paverait la voie au déménagement des Argos vers le BMO Field, qui devrait toutefois être retouché pour accomoder un terrain de la LCF. Ces modifications pourraient être complétées à temps pour l'équipe y joue ses matchs locaux à compter de 2016.Les Argonauts doivent se trouver un nouveau domicile puisque leur bail au Rogers Centre vient à échéance après la saison 2017. Ils peuvent toutefois quitter plus rapidement s'ils se trouvent un nouveau site.Rogers, qui fait partie du groupe de propriétaires de MLSE avec Bell et Tanenbaum, ne fait pas partie de cette transaction. La compagnie n'aurait pas été intéressée apr le club de football. Propiétaire des Blue Jays et du Rogers Centre, Rogers a informé les Argos qu'ils devaient se trouver un nouveau stade quand la surface synthétique du domicile des Jays allait être remplacée par du gazon naturel.Les Argonauts sont la propriété de David Braley, qui est aussi propriétaire des Lions de la Colombie-Britannique.Le BMO Field, qui est la propriété de la ville de Toronto, est le domicile du Toronto FC. Il fait l'objet de rénovations au coût de 120 millions $. MLSE fournit la majeure partie de cette somme.La première phase, complétée plus tôt ce mois-ci, a ajouté 8000 sièges aux gradins est, maintenant dotés d'un balcon. La deuxième phase des travaux, qui doit être complétée en mai 2016, ajoutera un auvent sur trois des quatre côtés en plus de doter le stade d'un nouveau système audio et d'un nouvel éclairage.Afin de l'adapter pour un terrain de la LCF, les sièges des gradins nord devraient être reconfigurés tandis que les sept ou huit premières rangées des gradins sud devraient être converties en sections rétractables. Des vestiaires plus spacieux devraient également être aménagés.Bob Hunter, responsable de projet chez MLSE, estime que les coûts de conversion pour répondre aux besoins d'un club de la LCF seraient de l'ordre de 20 à 23 millions $.Certains partisans de soccer sont opposés à ce que le stade serve également de domicile aux Argos, arguant que d'avoir une équipe de football canadien nuirait à la qualité de la surface de jeu. Lors du dernier match du TFC, une banderole «Pas d'Argos @BMO» a été déployée dans les gardins sud.Selon le président et chef de la direction sortant de MLSE, Tim Leiweke, les partisans du TFC ne verraient aucune différence si un club de la LCF devait évoluer au BMO Field.D'autres espèrent que de déménager vers un stade plus intime ravivra la flamme torontoise pour le football de la Ligue canadienne, un peu à l'image de ce qui s'est passé à Montréal, quand les Alouettes ont quitté le Stade olympique pour le stade Percival-Molson.