NOUVELLES
19/05/2015 08:43 EDT | Actualisé 19/05/2016 01:12 EDT

La Suède saisit les adresses internet de The Pirate Bay

La justice suédoise a infligé mardi un revers au site internet The Pirate Bay en attribuant à l'État la propriété des adresses piratebay.se et thepiratebay.se, pour violations répétées des droits d'auteurs.

Le parquet avait lancé la procédure afin, disait-il, de mettre fin aux activités de ceux qu'il dénonce comme récidivistes.

Créé en 2003, The Pirate Bay, site emblématique du téléchargement illégal de films, de musique ou de jeux vidéo, offre des liens qui permettent de se procurer des fichiers informatiques à l'aide de la technologie BitTorrent.

Les deux noms de domaine appartenaient avant ce jugement à une Thaïlandaise, Supadavee Trakunroek, 25 ans, que le tribunal de Stockholm a désignée comme l'associée du Suédois Fredrik Neij, 37 ans, l'un des fondateurs du site. Ce dernier dénonçait une atteinte à la liberté d'expression et des irrégularités dans la procédure.

Le parquet souhaitait aussi faire condamner la fondation publique qui gère les adresses internet en .se, estimant qu'elle s'était rendue complice des violations des droits d'auteurs. Mais il n'a pas obtenu satisfaction sur ce point.

Quelques heures après le jugement mardi, thepiratebay.se et piratebay.se menaient toujours à The Pirate Bay, a constaté l'AFP.

La Suède a tenté de diverses manières de mettre fin une fois pour toutes aux activités de The Pirate Bay, sans succès. Après la saisie des serveurs hébergeant le site en banlieue de Stockholm début décembre, il avait fait sa réapparition fin janvier.

En 2013, il avait brièvement tenté d'autres noms de domaine, au Groenland (thepiratebay.gl) et en Islande (thepiratebay.is).

hh/cbw/cr