Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La salle de rédaction du Charlie Hebdo en pleine crise

Luz, le seul dessinateur survivant de l'attaque du 7 janvier dernier, a confirmé mardi qu'il quittera en septembre prochain Charlie Hebdo.

Ce départ est une nouvelle pierre à la crise qui pèse lourdement dans la salle de rédaction du magazine depuis les attentats.

En mars dernier, Luz et les 15 employés salariés de Charlie Hebdo ont demandé le statut d'actionnaire à parts égales. Une lettre publiée dans Le Monde reprochait à la direction du journal ses prises de décisions « opaques ». Réaction de la direction : il n'est pas question d'une participation à parts égales, mais le capital de l'entreprise sera ouvert en septembre.

Luz est entré à Charlie Hebdo en 1992. Il affirme qu'il trouve difficile de travailler sur l'actualité, que « l'inspiration n'y est plus » à la suite du massacre de janvier dernier.

L'argent, créateur de tensions

Avant les attentats, Charlie Hebdo se trouvait dans une situation financière précaire, presque au bord de la faillite. Revirement de situation pour le numéro publié quelques jours après la tragédie : les ventes atteignent des records et les dons de particuliers affluent, se comptant en millions d'euros.

Riss, le nouveau directeur de Charlie Hebdo, et Éric Portheault, le gérant du titre, confirme que 36 000 donateurs de 84 pays différents ont versé près de 4,3 millions d'euros au magazine. Ils ont précisé que cette somme sera remise intégralement aux familles des victimes des attentats.

Les ventes des numéros de Charlie Hebdo et le nombre d'abonnements sont à la hausse depuis les attentats. Riss et Éric Portheault soutiennent que la marge brute réalisée sur les ventes du journal depuis janvier atteignent 12 millions d'euros. Ils se sont engagés à ne percevoir aucun dividende sur cette somme importante.

Charlie Hebdo appartient à trois actionnaires : Charb, qui est mort dans les attentats du 7 janvier (40 %), Riss (40 %) et Éric Portheault (20 %).

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.