NOUVELLES
18/05/2015 20:32 EDT | Actualisé 18/05/2016 01:12 EDT

Elian Gonzalez aimerait visiter les États-Unis pour remercier les Américains

LA HAVANE, Cuba - Le jeune cubain Elian Gonzalez, qui a passé des mois en Floride, enfant, lorsqu'il s'est retrouvé au centre d'une dispute internationale concernant sa garde juridique, voudrait retourner visiter les États-Unis, a-t-il dit en entrevue lundi.Maintenant âgé de 21 ans, M. Gonzalez a confié au réseau de nouvelles ABC que s'il pouvait voyager n'importe où, ce serait aux États-Unis.Il a remercié le peuple américain pour tout l'amour qu'il lui a démontré durant la bataille pour sa garde, il y a 16 ans, et a dit qu'il aimerait y retourner pour lui partager sa reconnaissance.Il voudrait assister à une partie de baseball, visiter des musées de Washington et parler avec les Américains.M. Gonzalez est une vedette locale sur l'île. Il a été cadet de l'armée vers la fin de son adolescence, et il étudie maintenant le génie industriel à l'université, dans la province de Matanzas, à l'ouest de La Havane. Il s'est récemment fiancé.Il avait presque six ans lorsque sa mère, Elizabeth Brotons, est morte en mer, en 1999, en tentant de l'amener aux États-Unis.Il a survécu en s'accrochant à une chambre à air, puis a été secouru en haute mer. Il a été remis à sa famille en Floride, qui s'est battue contre son père cubain pour le garder. Le président cubain d'alors, Fidel Castro, a soutenu son père, alors que la diaspora cubaine à Miami a tenté d'aider la famille floridienne. Le président américain Bill Clinton a finalement tranché en faveur des droits du père et lui a permis de ramener son fils à Cuba au milieu des années 2000.«J'étais seul au milieu de la mer, c'est la dernière chose dont je me souviens», a-t-il raconté. Il a dit avoir été touché par les efforts de sa mère pour le garder hors de l'eau alors qu'il se noyait.«Elle s'est battue jusqu'à la toute dernière minute pour me garder en vie.»