NOUVELLES
19/05/2015 09:59 EDT | Actualisé 19/05/2016 01:12 EDT

Burundi: l'OMS craint une crise humanitaire en Tanzanie

KAMPALA, Ouganda - L'Organisation mondiale de la Santé prévient de l'émergence d'une crise humanitaire en Tanzanie, où des milliers de Burundais se sont réfugiés pour échapper aux tensions politiques chez eux.L'OMS a indiqué par voie de communiqué que la situation est «particulièrement inquiétante» dans le village tanzanien de Kagunga, où la population originale de 11 382 habitants a gonflé à 90 000 depuis avril.L'agence onusienne explique que les infrastructures locales croulent sous l'arrivée quotidienne d'entre 500 et 2000 nouveaux réfugiés et que l'eau potable commence à manquer.Des cas graves de diarrhée et de choléra sont confirmés parmi les réfugiés. Des experts qui ont étudié la situation recommandent l'adoption de mesures d'urgence pour garantir une réponse adéquate dans la région de Kigoma, près de la frontière avec le Burundi, a dit l'OMS.Puisque Kagunga est encerclé de montagnes, les réfugiés doivent patienter avant de prendre place à bord d'un traversier centenaire qui met trois heures à se rendre jusqu'au port de Kigoma, a expliqué le Comité international de secours. Le navire ne peut toutefois emporter que 600 passagers deux fois par jour, ce qui signifie que les autres doivent patienter dans des conditions de surpeuplement et d'hygiène déficiente, a dit l'organisation.Le CRI ajoute offrir des soins médicaux à Kagunga, à bord du navire et dans un camp transitoire à Kigoma. Quelque 16 000 réfugiés qui ont rejoint Kigoma se sont depuis rendus au camp de réfugiés de Nyarugusu, un périple qui peut prendre jusqu'à quatre heures.Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a rapporté dimanche que sept Burundais sont morts de diarrhées.Plus de 105 000 Burundais ont fui vers la Tanzanie, le Rwanda et le Congo.