Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Boem couronne un festival italien au Giro

L'Italien Nicola Boem (Bardiani) a enlevé la 10e étape du Tour d'Italie, mardi, à Forli, devant ses compagnons d'échappée.

La journée fut toute à l'honneur de l'Italie puisque les six premiers coureurs (8 des 10 premiers) à franchir le fil d'arrivée sont originaires du pays de Dante.

L'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff) a gardé le maillot rose de leader au terme de cette étape de plaine marquée par les difficultés de l'Australien Richie Porte, distancé dans le final.

Porte, qui occupait la troisième place du classement général à 22 secondes du maillot rose, a perdu 47 secondes sur ses rivaux. Il a reculé d'un échelon au classement, derrière l'Espagnol Mikel Landa, à 1 min 09 sec de Contador.

L'étape longue de 200 km a mené les participants de Civitanova Marche à Forli, en passant par Pesaro et Rimini sur la côte de la mer Adriatique.

Pour la victoire d'étape, Boem a devancé Matteo Busato, Alessandro Malagatu et Alan Marangoni. Le dernier homme de cette échappée formée dès le quatrième kilomètre de cette étape, l'Italien Oscar Gatto, a été retardé par une crevaison à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée.

Le peloton, réglé par l'Italien Giacomo Nizzolo pour la cinquième place, a franchi la ligne avec un retard de 18 secondes. Boem, un Vénétien de 25 ans, a remporté son plus grand succès depuis ses débuts professionnels en 2013. Il compte aussi à son palmarès un succès d'étape au Tour du Danemark.

Mercredi, la 11e étape, longue de 153 kilomètres à partir de Forli, présente un profil en forme de dents de scie. Elle se termine sur l'autodrome d'Imola, où la course emprunte une partie du circuit automobile.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.