NOUVELLES
18/05/2015 20:58 EDT | Actualisé 18/05/2016 01:12 EDT

Ban craint que la crise au Yémen crée un corridor terroriste jusqu'en Somalie

Dans un rapport déposé à l'ONU, le secrétaire-général Ban Ki-moon prévient que la crise au Yémen pourrait créer un corridor jusqu'à la Somalie pour les mouvements djihadistes.Dans un rapport remis lundi au Conseil de sécurité de l'ONU, M. Ban affirme que la sécurité de la Somalie et de la région est menacée par le groupe islamiste al-Shabab. Il mentionne les attaques continuelles du groupe armé dans la capitale somalienne, Mogadiscio, dans le centre du pays et les régions du sud. Il cite également en exemple les violences de plus en plus intenses dans la région semi-autonome de Puntland et le massacre de 147 étudiants à l'université de Garissa au Kenya voisin, en avril.Le Yémen, qui souffre depuis longtemps de la pauvreté, de l'instabilité politique et de la présence d'une puissante filiale d'al-Qaïda, s'est enlisé dans une guerre civile dans les derniers mois, après que les Houthis rebelles ont pris le contrôle de la capitale et forcé le président à s'exiler.Une coalition militaire menée par l'Arabie saoudite est intervenue et mène des frappes aériennes depuis quelques semaines.Le chef de l'ONU affirme qu'il demeure «très inquiet» de la sécurité en Somalie, les activités d'al-Shabab à Puntland et «les conséquences des développements au Yémen sur la sécurité».Le Conseil de sécurité doit discuter du rapport mardi.