NOUVELLES
18/05/2015 14:02 EDT | Actualisé 18/05/2016 01:12 EDT

USA: 170 arrestations après une fusillade entre bikers au Texas

170 personnes ont été arrêtées à Waco, dans le Texas, a indiqué lundi la police de cette ville où neuf membres de gangs de bikers ont été tués dimanche, lors d'une bagarre entre bandes rivales qui a viré à la fusillade.

Les hostilités ont commencé dans un établissement de la chaîne de bars et restaurants Twin Peaks, réputée abreuver nombre de bikers, dans un centre commercial populaire de Waco, le Central Texas Marketplace, et ont fini sur le parking dans un bain de sang.

"170 personnes que nous avons arrêtées sont enfermées ou sont en cours d'incarcération dans la prison du comté de McLellan", en garde à vue, a expliqué le sergent Patrick Swanton de la police de Waco lors d'une conférence de presse, un chiffre "flexible".

La police avait annoncé plus tôt dans la journée 192 arrestations.

"Ces (170) personnes sont accusées de +participation à un crime organisé+ en lien avec la fusillade de Twin Peaks, ce qui constitue un meurtre passible de la peine de mort (...) en raison du nombre de personnes tuées en une seule fois", a ajouté M. Swanton.

Lors de l'affrontement avec les motards, 18 officiers de police de la ville, 4 autres de l'Etat du Texas ainsi que d'autres agents qui n'étaient "pas de service" étaient présents, mais aucun n'a été blessé.

La police savait qu'un rassemblement de bikers avait lieu et les forces de l'ordre sont intervenues rapidement, mais pas avant que la bagarre à coups de couteau et de chaînes ne culmine en fusillade.

L'enquête en cours permettra de déterminer "qui a tiré sur qui", a-t-il encore dit, ajoutant que "plus de 100 motards étaient impliqués" dans la fusillade.

Le restaurant a reçu l'ordre de fermer pour au moins les sept prochains jours.

Dimanche, après la fusillade, le sergent Swanton s'était dit étonné qu'aucun des clients des restaurants situés à proximité n'ait été blessé pendant cette fusillade entre membres de plusieurs gangs.

"En 34 ans de service, c'est la scène de crime la plus violente sur laquelle j'ai dû travailler. Il y a du sang partout", avait-il confié au Waco Tribune.

"A 10 mètres de là il y avait des familles", avait-il poursuivi. "C'est l'une des pires bagarres armées que nous ayons eues sur la ville.

sha/elm