NOUVELLES
17/05/2015 20:04 EDT | Actualisé 17/05/2016 01:12 EDT

Scott Dixon décroche la pole de l'Indy 500; Alex Tagliani partira en 22e place

INDIANAPOLIS - Scott Dixon a maintenu une moyenne de 226,760 milles à l'heure lors de ses quatre tours de qualification et il a décroché la pole des 500 milles d'Indianapolis pour une deuxième fois en carrière.Le pilote de Target Chip Ganassi Racing a mis fin à la séquence de huit poles d'affilée des pilotes de Team Penske.Le Néo-Zélandais a pris la tête lors des 25 premières minutes d'action sur l'ovale de 2,5 milles. Il a ensuite regardé patiemment les 29 autres pilotes tenter de faire mieux, mais personne n'a été plus rapide que lui.Will Power, le champion en titre de la série IndyCar, partira en deuxième position lors de l'épreuve le 24 mai prochain, lui qui a maintenu une vitesse moyenne de 226,350 milles à l'heure. Simon Pagenaud complétera la première ligne.Alex Tagliani, de Lachenaie, partira en 22e position. Il pilote la voiture no 48 de l'équipe A.J. Foyt Racing.Ce fut une journée étrange à l'Indianapolis Motor Speedway.Après qu'Ed Carpenter eut été victime d'un accident lors duquel son bolide s'est renversé, les responsables de la série IndyCar ont annoncé que les voitures seraient contraintes d'utiliser les mêmes réglages aérodynamiques et les mêmes niveaux de turbo-propulsion pour les qualifications que pour la course.Cette décision a réduit de quelques milles à l'heure les vitesses de pointe lors des qualifications.«J'étais surpris quand j'ai vu les premiers résultats, a admis Dixon. Je pensais qu'il y avait un problème avec quelque chose. C'est une semaine difficile avec tout ce qui s'est passé, mais ça fait partie des choses qui peuvent se produire en mai.»L'accident de Carpenter était le troisième incident du genre cette semaine et il a retardé de plus de cinq heures le début des qualifications, alors que les responsables de la série, les propriétaires d'équipes et deux manufacturiers de moteurs ont tenté de trouver une solution pour rendre les qualifications plus sécuritaires. Les trois voitures impliquées dans les accidents cette semaine étaient des Chevrolet, qui comme Honda, utilisent des nouveaux modules aérodynamiques pour la première course sur circuit ovale de la saison.Si le long délai a permis à CFH Racing de pouvoir renvoyer Carpenter en piste pour les qualifications, les changements aux règlements et à l'horaire ont empêché Carpenter et Helio Castroneves, trois fois vainqueur de l'Indy 500, d'avoir une véritable chance de décrocher la pole.La seule autre fois où Dixon a amorcé les 500 milles d'Indianapolis en position de tête, en 2008, il a gagné l'épreuve.«C'est prestigieux de gagner la pole, mais ce n'est quand même pas comme gagner la course, a rappelé Dixon. Si on peut répéter le scénario de 2008, ce serait fantastique. C'est ça l'objectif, mais ce ne sera pas facile.»