NOUVELLES
18/05/2015 17:49 EDT | Actualisé 18/05/2016 01:12 EDT

Italie - 36e journée: Naples toujours en course pour la C1

Naples a peiné pour battre une équipe de Cesena déjà reléguée et conserver un espoir de disputer la Ligue des champions (3-2), quatre jours après son élimination en demi-finale de l'Europa League, lundi en clôture de la 36e journée du championnat d'Italie.

Avec cette victoire, les Napolitains, 4e, comptent quatre et trois points de retard sur l'AS Rome et la Lazio, 2e et 3e et qui s'affronteront lundi prochain lors d'un derby de la capitale décisif pour l'accession directe à la C1.

A deux journées de la fin, le Napoli peut donc revenir sur l'un des deux clubs romains, à condition de réaliser un exploit dimanche à Turin chez la Juventus avant de recevoir...la Lazio Rome pour une éventuelle "finale", en fonction du résultat du derby.

Cette perspective donne plus de relief à la victoire de l'équipe de Rafael Benitez contre Cesena, quatre jours après sa cuisante élimination par Dniepropetrovsk (1-0) aux portes de la finale de la C3.

Naples s'est d'abord fait surprendre par le Français Grégoire Defrel, qui a inscrit le premier de ses deux buts après un quart d'heure de jeu (15e), mais a répliqué immédiatement en égalisant par le Belge Dries Mertens (19e), puis en reprenant l'avantage dans la foulée par Gabbiadini (20e).

Mais Defrel, dans les dernières secondes de la première période (45e+2), échappait à sa surveillance et égalisait pour Cesena.

Naples haussait son niveau de jeu après la pause et était récompensé par un nouveau but de Mertens (57e) qui, parti sur l'aile gauche, trompait le gardien Federico Agliardi après un une-deux avec José Callejon.

Plus tôt, la Fiorentina, autre vaincu des demi-finales de l'Europa League, avait repris au Genoa la 5e place, justement qualificative pour la seconde compétition continentale, en s'imposant aisément contre Parme (3-0).

Des buts de Gonzalo Rodriguez, Alberto Gilardino et Mohamed Salah ont permis aux Toscans, qui gardent deux points d'avance sur les Génois, de se débarrasser d'une équipe parmesane déjà reléguée.

pyv/jcp