NOUVELLES
18/05/2015 01:40 EDT | Actualisé 18/05/2015 01:40 EDT

Israël: un homme d'affaires canadien soupçonné de liens avec le Hamas détenu depuis le 5 mai

TO GO WITH AFP STORY BY NINA LAMPARSKI
A barbed wire fence is pictured at the former Nazi concentration camp Mauthausen, northern Austria on April 28, 2015. AFP PHOTO / JOE KLAMAR        (Photo credit should read JOE KLAMAR/AFP/Getty Images)
Getty
TO GO WITH AFP STORY BY NINA LAMPARSKI A barbed wire fence is pictured at the former Nazi concentration camp Mauthausen, northern Austria on April 28, 2015. AFP PHOTO / JOE KLAMAR (Photo credit should read JOE KLAMAR/AFP/Getty Images)

Un homme d'affaires canadien d'origine palestinienne, soupçonné de liens avec le mouvement islamiste Hamas, est détenu en Israël depuis le 5 mai, a annoncé lundi le service de sécurité intérieure Shin Beth.

Ibrahim Siyyam, qui a aussi la nationalité jordanienne, avait quitté les territoires palestiniens depuis plusieurs décennies, selon son avocat Avi Baram. Il était invité avec un groupe d'hommes d'affaires pour participer à une conférence à Ramallah et il a été arrêté sur le pont reliant la Jordanie à la Cisjordanie.

"Le Shin Beth a interpellé le 5 mai Ibrahim Siyyam né en 1958, originaire de Beit Leqiah (près de Ramallah) et résidant en Jordanie", a indiqué un communiqué du Shin Beth. "Siyyam est soupçonné d'implication dans des activités du Hamas et il est interrogé par nos services. Sa garde à vue a été prolongée par un tribunal militaire".

L'avocat de M. Siyyam a déclaré à l'AFP que son client "niait toutes les accusations" et qu'il n'avait "aucun lien avec le Hamas", le mouvement palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza, considéré par Israël comme un groupe "terroriste".

M. Baram a ajouté qu'il n'avait pas été autorisé à voir son client après le rejet pour des "raisons de sécurité" d'un appel présenté auprès de la Cour suprême.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères jordanien Sabah al-Rafei a déclaré à l'AFP que son pays suivait de près cette affaire par l'intermédiaire de l'avocat et de l'ambassade de Jordanie à Tel-Aviv.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Nicolas Doire a confirmé l'arrestation d'un citoyen canadien en Israël, affirmant à l'AFP que "des services consulaires lui étaient fournis".

"Afin de protéger la vie privée de la personne concernée, nous ne fournirons pas plus de détails sur cette affaire", a-t-il ajouté.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter