DIVERTISSEMENT
16/05/2015 05:51 EDT | Actualisé 16/05/2015 05:51 EDT

Patrick Watson fait salle comble à Berlin

Cedric Lizotte

La popularité de la musique du Montréalais Patrick Watson ne cesse de croître. Vendredi soir et devant une salle comble à Berlin, en Allemagne, Watson et son groupe ont donné une prestation inspirante et bon enfant, plaisant à un public déjà comblé.

En tournée pour faire la promotion de son dernier album, Love Song For Robots, lancé officiellement le 11 mai dernier, le Patrick Watson Band a déposé ses instruments au club Gretchen de Berlin. Initialement prévu au Grüner Salon, le spectacle a été déplacé dû à la vitesse à laquelle les billets ont été vendus et pour accommoder un plus grand nombre de spectateurs.

Galerie photo Patrick Watson à Berlin Voyez les images

Le spectacle s'est ouvert avec Jesse Mac Cormack, auteur-compositeur montréalais et ex-chanteur du groupe MAK. Seul à la guitare, le jeune homme a exécuté quelques nouvelles chansons ainsi que quelques pièces de son dernier mini-album, Crush.

Puis, Patrick Watson et son groupe sont montés sur scène. Quelques immenses luminaires ornaient simplement la scène et des jeux de lumière simples et efficaces offraient un peu d'ambiance.

Le groupe a enfilé plusieurs chansons du dernier album avant de voir, inopinément, Watson demander à son groupe de le suivre, tout bonnement, au bar. Ils ont commandé cinq whiskies, ont accordé leurs guitares sans trop se presser, ont jasé un peu avec les gens dans la foule. Puis, sans amplification, avec quelques percussions et deux guitares acoustiques, le groupe a entonné Into Giants, avec l'aide de la foule qui connaissait visiblement l'air à fredonner.

Les deux nouveaux membres du groupe, le guitariste Joe Grass (Marie-Pierre Arthur, Barr Brothers) et le claviériste François Lafontaine (ex-Karkwa, Galaxie), ont eu amplement l'espace pour se faire valoir, l'un offrant solos parfois tonitruants et un support vocal, entre autres sur la chanson Hearts, l'autre développant d'uniques ambiances, notamment durant Bollywood. Ils étaient accompagnés, à la rythmique, par les deux vieux acolytes de Patrick Watson, Mishka Stein (basse) et Robbie Kuster (batterie).

Ensuite, prenant une courte pause cigarette, les membres du groupe se sont retirés. Watson est immédiatement réapparu au piano et a offert à la foule le choix de la prochaine chanson à jouer. Après quelques cris venant des quatre coins de la pièce, les spectateurs ont choisi Big Bird In a Small Cage, que Watson a interprété seul.

Jouant presque l'intégralité de son dernier opus entrecoupé de quelques chansons des trois albums précédents, Adventures In Your Own Backyard, Wooden Arms et Close to Paradise, Watson a offert à la foule berlinoise le charme rieur qu'il déploie avec tant d'aise, et celui-ci n'a pas manqué de faire effet. Le groupe a d'ailleurs été généreux avec ses fans, offrant même deux rappels. La salle comble était de belle humeur. Patrick Watson a du succès dans la capitale allemande.