Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les États-Unis et la Syrie revendiquent une attaque semblable en Syrie

BEYROUTH - L'armée américaine a tué, dans une fusillade dans l'est de la Syrie, le commandant en charge des gisements pétroliers du groupe extrémiste État islamique (ÉI) et kidnappé sa femme, selon le Pentagone.Le secrétaire de la Défense, Ash Carter, a annoncé samedi l'opération militaire. Le commandant tué serait Abu Sayyaf. Aucun soldat américain n'a été tué ou blessé.Une coalition aérienne dirigée par les États-Unis mène des frappes aériennes contre l'ÉI en Syrie depuis l'an dernier, mais il s'agit seulement de la deuxième opération au sol. La première visait à libérer des otages américains.Plus tôt, la société médiatique d'État de la Syrie rapportait que les forces syriennes avaient tué samedi au moins 40 combattants de l'ÉI, dont un haut commandant en charge des gisements pétroliers, dans une attaque du plus grand champ pétrolifère du pays.Le commandant a été identifié comme Abu al-Teem al-Saudi. Son nom indique qu'il était saoudien.L'Observatoire syrien pour les droits de l'homme a confirmé l'attaque d'un gisement, disant qu'au moins 19 militants, dont 12 étrangers, étaient morts. L'organisme n'a pas dit qui était derrière l'attaque.On ignore pourquoi la Syrie et les États-Unis ont revendiqué une opération semblable. Les Américains disent ne pas coopérer avec le président Bachar el-Assad dans le bataille contre l'ÉI, mais ils ont toujours soutenu qu'ils informaient le gouvernement de leurs opérations à l'intérieur de ses frontières.Le communiqué du conseil national de sécurité affirme aussi que les commandos américains ont secouru une jeune femme yézidie «qui semble avoir été gardée comme esclave» par le commandant tué et sa femme. Les militants extrémistes de l'ÉI ont capturé des centaines de Yézidis, une minorité religieuse, dans le nord de l'Irak l'été dernier.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.